Divers

Créer une entreprise : seul ou avec un expert ?

By on 13 février 2018

Créer une entreprise seul n’est pas toujours facile. Chacune des étapes de la création d’une entreprise doit être réalisée avec prudence. Même si vous êtes en mesure de réaliser chacune des étapes vous-même, sachez que dans certains cas, faire appel à un expert peut se révéler très utile.

Continue Reading

Non classé

Urgence financière: comment s’en sortir?

By on 12 février 2018

Un problème financier et c’est le désastre, vous vous retrouvez dans une situation ingérable et vous n’arrivez plus à joindre les deux bouts. Pourtant, il y a mieux à faire que d’être désespéré et de baisser les bras. Vous devez prendre les choses en main et attaquer le problème à sa source. Pour remonter la pente, même dans une situation d’urgence financière, il suffit de suivre quelques conseils ou de se doter de certains outils. Ces conseils ou outils vous aideront à mettre de l’ordre dans vos finances et à repartir du bon pied.

Rester calme et faire le point de la situation

Le meilleur moyen de ne pas s’en sortir est de stresser. Surtout gardez votre calme et évaluez vos finances. Commencez par admettre que vous êtes dans une situation d’urgence et essayez de trouver ce qui a bien pu affecter vos finances à ce point. Établissez un budget afin de déterminer les postes de dépenses qui vous coûtent un le plus cher et ceux qui peuvent être éliminés. Grâce à ce petit exercice, vous serez en mesure de trouver ce qui ne va pas.

Faire des économies

L’idéal après avoir pris conscience des finances est de réussir à faire rapidement des économies. Pour y arriver, vous devez faire pression sur vous et réduire les dépenses inutiles. Attention, les dépenses incontournables comme le loyer ne peuvent pas être réduites. Mais vous pouvez agir sur certaines dépenses comme les dépenses de loisirs, les factures téléphoniques, etc. Vous pouvez aussi solliciter l’aide de vos proches (famille, amis, etc.) afin de trouver de la liquidité.

Contacter un spécialiste

N’hésitez surtout pas à faire appel à un vrai spécialiste. En contactant un conseiller financier, vous recevrez de nombreux conseils et aurez des pistes pour vous en sortir. L’idéal est de trouver la solution qui vous sera la plus avantageuse. Vous pouvez demander de l’aide aux conseillers de votre banque ou institution financière. Si vous avez de graves problèmes de finances, la consolidation de dettes est une excellente solution. Vous pouvez négocier des consolidations de dettes auprès de vos institutions financières et vous n’aurez plus qu’à faire un paiement unique pour régler toutes vos dettes.

Votre conseiller doit évaluer objectivement votre situation pour vous proposer des solutions sur mesure. Les solutions peuvent aller du simple prêt aux mesures de redressement.

Le prêt

Dans la majorité des cas, un prêt suffit à résoudre les problèmes financiers. Les prêts ont de nombreux avantages. Vous ne devez rembourser qu’à un seul créancier (la banque ou l’institution financière) et les risques de complication ou d’oublis sont généralement moindres.

Grâce à internet, vous n’avez plus besoin de vous déplacer avant de trouver un prêt. Il vous suffit de vous connecter pour trouver un prêt rapide. Avec les outils en ligne, vous pouvez trouver des prêts sécuritaires et efficaces avec d’excellentes conditions de remboursement.

Discuter avec les créanciers

Il faut toujours communiquer avec vos créanciers. Appelez les entreprises, les banques ou personnes à qui vous devez de l'argent. Cela vous permettra de les garder informés sur votre situation financière. Vous pouvez même négocier avec eux sur la manière d’arranger les paiements afin que tout le monde en sorte gagnant.

Continue Reading

Non classé

5 solutions pour diminuer ses dépenses énergétiques

By on

Il ne fait nul doute que le logement ainsi que vos habitudes de consommation contribuent à la hausse des factures d’électricité et d’eau. Plusieurs solutions pour limiter vos dépenses énergétiques s’offrent à vous, à travers cet article nous vous expliquons tout !

Changer les radiateurs

Changer vos radiateurs peut vous aider à réduire votre consommation énergétique. Dans ce cas, préférez les radiateurs de qualité. Si vous êtes en location, discutez-en avec votre propriétaire. Il est conseillé de coupler le radiateur à un renforcement de votre isolation (isolation des combles avec soufflage ou épandage, isolations des cloisons intérieures, isolation thermique extérieure…) pour limiter la consommation énergétique.

Utiliser un thermostat

Si vous devez vous absenter, n’hésitez pas à mettre votre chauffage en mode éco. Aussi, au moment de dormir, pensez à le baisser. On constate très souvent qu’il fait froid les matins. Vous pouvez donc décider de ne pas arrêter complètement votre chauffage, mais alterner entre mode éco et temps de chauffe. Cela vous aidera à réaliser des économies. La meilleure façon, c’est d’installer des robinets thermostatiques ou un thermostat d'ambiance pour décider du temps de chauffage et du temps où vous n’avez pas besoin de chauffer les pièces.

Économiser l’énergie de l’éclairage

Il est souhaitable d’utiliser des ampoules qui consomment moins d’énergie, car elles permettent de limiter les dépenses énergétiques.

Veillez à ce que toutes les ampoules des différentes pièces de la maison soient éteintes lorsqu’il n’y a personne chez vous. Vous pouvez changer vos ampoules et les remplacer par des ampoules LED ou des ampoules halogènes. Une autre manière simple de réduire sa consommation en énergie consiste à utiliser de temps en temps la lumière du jour. Pour cela, ouvrez vos fenêtres afin de laisser la lueur du jour s’infiltrer dans les pièces de la maison.

Les nuits, vous pouvez aussi utiliser une housse de matelas thermorégulatrice au moment de vous endormir. L’avantage ici est que la housse a la capacité de réguler la température. Ainsi, il ne fera ni trop chaud ni trop froid.

Adopter des équipements basse consommation

Il existe sur le commerce des équipements qui vous permettront de diminuer les dépenses énergétiques. Vous pouvez, par exemple, utiliser des machines à laver en mode éco. Il est aussi bon de savoir que si la pièce dans laquelle se trouve votre congélateur est chaude, elle ne fera qu’accroître la consommation d’énergie utilisée par le congélateur.

Pourquoi ne pas prévoir l’utilisation d’un boîtier économiseur d’énergie? Faites appel à un électricien afin qu’il le branche au disjoncteur de votre maison. Une fois que cela est fait, vous verrez votre facture baisser de 30 %. Il faut prévoir entre 50 et 200 euros pour l’acquérir.

Veille et appareils branchés

Si vous souhaitez faire des économies sur vos factures d’électricité, pensez à débrancher tous les appareils avant de passer au lit ou de sortir. En étant branchés, ces appareils consomment de l'énergie inutilement.

Les prises ou multiprises capables de couper l’alimentation au niveau des appareils inutilement en veille sont aussi une solution à envisager.

Continue Reading

Non classé

Acuité visuelle des enfants: pourquoi est-ce très important?

By on

Les parents ont pour obligation d’assurer une bonne santé à leurs enfants. Le contrôle de l’acuité visuelle de l’enfant fait partie des contrôles de santé que les parents ne doivent pas négliger. S’ils sont négligés, cela peut entraîner de graves conséquences sociales et médicales pour l’enfant. Les parents français sont concernés par ce type de contrôle, car plus de 600 000 enfants (soit un enfant de moins de 5 ans sur 6) souffrent de troubles visuels.

Quelle est l’importance du contrôle de l’acuité visuelle de l’enfant ?

Pour l’enfant, une bonne vision est indispensable pour assurer son développement psychomoteur. Sachant que 90 % de l’apprentissage de l’enfant à l’école est lié à ce qu’il voit, il est aisé de comprendre l’importance du contrôle de l’acuité visuelle de l’enfant. Si l’enfant n’a pas une bonne vue, il peut souffrir de manque d’attention ou de dyslexie.

Lorsqu’ils sont détectés à temps, les troubles visuels de l’enfant peuvent être considérablement réduits. Par exemple, avant l’âge de 4 ans, le risque d’amblyopie est élevé chez l’enfant. Si le contrôle de la vue de l’enfant est effectué assez tôt et que l’on traite un enfant atteint de ce trouble visuel avant l’âge de 2 ans alors il récupérera toute son acuité visuelle. Par contre si vous tardez à faire le contrôle et que l’enfant atteint les 6 ans, il ne sera plus en mesure de récupérer toute son acuité visuelle. Sa vue se limitera à seulement 50 % de ses capacités. Il existe également d’autres défauts visuels souvent rencontrés chez les enfants. Pour ne pas compromettre la vue de vos enfants, nous vous conseillons de faire un examen de la vue régulier chez un spécialiste. Certains examens doivent être faits assez tôt, par contre, d’autres peuvent être réalisés pendant la période des cours préparatoires.

Quels sont les défauts visuels fréquents chez les enfants ?

Généralement on distingue le strabisme, l’amblyopie, la myopie, l’hypermétropie, l’astigmatisme.

Le strabisme est un trouble visuel caractérisé par un défaut de parallélisme entre les yeux. Si ce défaut persiste trois mois après la naissance de votre enfant, il est conseillé de vite consulter un ophtalmologue.

Un enfant souffre d’amblyopie lorsqu’il ne voit pas bien avec un œil et essaye de compenser ce défaut avec l’autre œil. Vous devez vite agir, car si l’œil paresseux de votre enfant n’est pas détecté et pris en charge à temps, il risque de perdre toutes ses capacités visuelles.

Pour réparer les troubles visuels, les spécialistes peuvent stimuler l’œil ou utiliser des appareils correcteurs spécifiques.

Il est donc capital de ne pas négliger les examens ophtalmologiques, car il y va de la vue de vos enfants. Prenez soin d’effectuer des examens périodiques afin de prévenir ou de détecter les défauts visuels avant qu’il ne soit trop tard.

Continue Reading

Non classé

Apnée du sommeil: quels symptômes?

By on

L’apnée du sommeil est un trouble du sommeil au cours duquel la respiration est interrompue de manière involontaire pendant 10 secondes ou plus et se répète plusieurs fois. Dans certains cas sévères, ces interruptions peuvent atteindre les 30 secondes et peuvent s'étendre sur une durée de 5 heures par nuit.

Les différents types d’apnées du sommeil

On compte trois principaux types d’apnées du sommeil. Il s’agit de l’apnée centrale du sommeil, de l’apnée obstructive du sommeil et de l’apnée mixte.

L’apnée obstructive du sommeil

C’est la forme d’apnée la plus courante chez la majorité des personnes diagnostiquées. Ici, l’air ne circule plus en direction des poumons. Cela est généralement dû à un blocage dans la gorge ou dans le nez. Les voies aériennes supérieures peuvent aussi se bloquer, provoquant ainsi l’arrêt de la circulation de l’air vers les poumons. Ce type d’apnée affecte le plus souvent les personnes obèses.

L’apnée centrale du sommeil

Lorsqu’une apnée centrale du sommeil survient, les voies respiratoires sont ouvertes, mais on remarque que l’air s’arrête de circuler vers les poumons. Dans bien des cas, ce type d’apnée est souvent dû à des traitements médicaux contre la douleur. Mais ce n’est pas la seule raison, elle peut être aussi due à une maladie respiratoire chronique ou à une tumeur cérébrale. Les personnes ayant eu un AVC sont aussi sujettes à ce type d’apnée.

Par ailleurs, l’utilisation de certains médicaments peut entraîner ce type de syndrome de l’apnée du sommeil. Il s’agit généralement des narcotiques et des somnifères. Les personnes qui souffrent de ce type d’apnée sont généralement rares d’autant plus que le mal est difficile à détecter.

L’apnée mixte du sommeil

On parle d’apnée mixte du sommeil lorsque l’apnée centrale du sommeil et l’apnée obstructive du sommeil se retrouvent dans une même apnée. Les deux types d’apnées s’alternent pendant le sommeil de la personne atteinte.

Les symptômes de l’apnée du sommeil

Lorsqu’une personne est atteinte par l’apnée du sommeil, elle présente plusieurs symptômes. Mais dans la plupart des cas, la personne elle-même ne se rend pas compte qu’elle souffre de l’apnée du sommeil. C’est son entourage qui remarque des pauses respiratoires, des changements de position dans le lit ainsi qu’un ronflement très bruyant.

Toutefois, la personne atteinte remarquera un certain nombre de troubles sur sa santé. Il lui arrivera souvent de faire des cauchemars ou d’avoir du mal à dormir. Elle ressentira une forte envie de dormir pendant la journée qui se manifestera par des somnolences courantes et fréquentes. Elle est également sujette à des troubles de la mémoire et de la concentration.

Mais ces symptômes ne sont pas les seuls. La personne qui souffre d’apnée du sommeil peut aussi être sujette à la dépression. Cela se justifie par le manque de sommeil. Elle aura également tendance à s’isoler. Elle aura des sueurs nocturnes ainsi que plusieurs levers dans la nuit avec l’envie d’uriner.

Comment dépister l’apnée du sommeil ?

Le dépistage de l’apnée du sommeil se fait par enregistrement du sommeil du patient. Cela peut se faire en laboratoire ou chez la personne atteinte. Pour cela, deux techniques sont utilisées. Il s’agit de la polygraphie ventilatoire nocturne et la polysomnographie.

La polygraphie ventilatoire nocturne

La polygraphie ventilatoire nocturne se fait à domicile. Avec cette technique, on procède à l’enregistrement de l’ensemble des mouvements respiratoires de la personne concernée. Le taux d’oxygène présent dans le sang ainsi que le débit d’air entrant et sortant des voies nasales sont aussi enregistrés. Toutefois, pour être efficace, cet enregistrement doit se faire sur une durée de 6 heures de sommeil.

La polysomnographie

La polysomnographie se fait dans un laboratoire. On peut aussi réaliser des tests de dépistage dans une clinique privée. Cette technique est un peu plus complète que la technique précédente, car elle permet d’avoir des informations fiables aussi bien sur la qualité du sommeil que sur la respiration du patient. Grâce à cette technique, on enregistre donc les mouvements thoraciques et abdominaux du patient, son activité cérébrale, le flux d’air entrant et sortant du nez et de la bouche ainsi que les mouvements de ses muscles oculomoteurs.

Le traitement de l’apnée du sommeil

Il existe plusieurs méthodes fiables grâce auxquelles l’apnée du sommeil est traitée. Il s’agit principalement des soins autoadministrés, des soins d’accompagnement et de la chirurgie.

Les soins autoadministrés

Pour améliorer sa santé cardiovasculaire, le patient doit pratiquer une activité physique surtout aérobique. Il doit donc pratiquer cette activité 5 jours par semaine pendant 20 minutes au moins par jour. Il est également conseillé de perdre du poids pour éviter toute éventuelle complication de l’apnée du sommeil.

Les soins d’accompagnement

Ces soins sont relatifs à l’utilisation d’une machine de ventilation en pression positive continue. Cet appareil servira à maintenir la circulation de l’air en toute efficacité. L’appareil empêche le ronflement et l’apnée par la même occasion.

L’on peut également procéder à la libération des voies aériennes. Dans ce cas, on peut utiliser de la nourriture par exemple.

Comme solution d’accompagnement, il est aussi possible d’élargir les voies aériennes avec une orthèse. C’est un dispositif dentaire fait sur mesure pour le patient ; il aide à maintenir la mâchoire du bas bien ouverte tout en gardant la langue à l’avant. Cela évite tout blocage respiratoire.

La solution chirurgicale

Si toutes les autres solutions ne fonctionnent pas, on fait recours à la chirurgie. L’expert, après diagnostic, procède à l’ablation des éléments qui empêchent le patient de respirer convenablement pendant le sommeil.

Continue Reading

Non classé

Eczéma du chien: quel traitement?

By on 6 février 2018

Eh oui ! L’eczéma ne touche pas que les humains, les chiens sont aussi concernés. En effet, cette affection touche plusieurs milliers de chiens par an. On le considère souvent comme une maladie, mais il s’agit bien d’un symptôme. Plusieurs traitements efficaces existent contre ce mal de peau.

Continue Reading