Divers

3 traitements du syndrome du canal carpien

16 avril 2018

Le syndrome du canal carpien est la compression du nerf médian au poignet. Il peut affecter les enfants ainsi que les adultes. Il s’agit généralement d’une compression qui touche la fonction motrice et/ou sensitive. Ce syndrome se manifeste souvent par des fourmillements et des picotements dans les doigts. Les doigts peuvent également être engourdis. Le syndrome du canal carpien peut aussi être la source de douleurs intenses dans les doigts ou au niveau du poignet. Il devient alors urgent de le traiter pour retrouver l’usage de sa main en toute quiétude. Il existe plusieurs solutions fiables en matière de traitement du syndrome du canal carpien. Faisons le point sur les trois traitements les plus connus.

1- Les huiles essentielles pour traiter le syndrome du canal carpien

Les huiles essentielles ont plusieurs vertus thérapeutiques et anti-inflammatoires. Elles peuvent donc aider à soulager les douleurs dues au syndrome du canal carpien. Vous pouvez par exemple utiliser l’huile essentielle de menthe poivrée. Versez-en trois gouttes dans un petit bol contenant une cuillerée à soupe d’huile d’amande douce. Avec le mélange obtenu, malaxez soigneusement votre poignet, votre paume et vos doigts.

L’huile essentielle de gaulthérie peut aussi être utilisée pour soulager des douleurs du syndrome du canal carpien. Toutefois, elle doit être mélangée avec de l’huile végétale d’arnica et de l’huile végétale de millepertuis. Pour 4 gouttes d’huile essentielle de gaulthérie, il faut 3 gouttes d’huile végétale d’arnica et une goutte d’huile végétale de millepertuis. Ce mélange doit servir au massage de votre poignet de la manière la plus délicate possible.

2- Le traitement médical

Le traitement médical est là une excellente solution lorsque le syndrome du canal carpien n’est pas sévère. Ici, les médecins peuvent recommander le port d’une attelle d’immobilisation du poignet. Le but est de limiter le plus souvent les mouvements du poignet afin que les douleurs ne soient plus ressenties. L’attelle se porte la nuit sur une durée de trois mois environ.

Outre le port de l’attelle, on peut aussi effectuer une infiltration de corticoïdes à l’intérieur du canal carpien. Toutefois, cette solution n’est pas souvent définitive si le syndrome atteint une certaine gravité. Il est aussi à noter que l’infiltration de corticoïdes ne produit pas un effet immédiat il faudra attendre un certain temps avant d’observer des améliorations.

Le traitement médical du syndrome du canal carpien peut aussi se faire par la prise de médicaments pour soulager des douleurs. Ici, les médecins préconisent l’usage des anti-inflammatoires comme l’ibuprofène et des antalgiques comme le paracétamol. Toutefois, il est possible de préférer une chirurgie du canal carpien non invasive. Par ailleurs, le traitement médical du syndrome du canal carpien ne saurait être efficace sans de longs moments de repos de la main souffrante.

3- Le traitement chirurgical

Le traitement chirurgical intervient lorsque le traitement médical n’a pas d’effet sur le syndrome du canal carpien. On y recourt également lorsqu’il s’agit d’un cas avancé. L’opération ne dure pas du tout. Tout le procédé, de l’admission dans l’établissement chirurgical à l’opération peut se faire en une journée. Le soir de la même journée, le patient peut rentrer chez lui. Pour l’intervention, le patient est mis sous anesthésie locorégionale. Autrement dit, il n’y a que son bras qui est anesthésié.

Deux techniques opératoires sont employées. La première technique est celle dite à ciel ouvert. Ici, on procède à la libération du canal carpien à travers une incision de la paume de la main. Cette incision a une longueur de 3cm environ. La seconde technique opératoire se fait par voie endocanalaire ou endoscopique. Ici, une incision est faite dans le pli de flexion du poignet. L’incision a une longueur d’environ 1cm.

Une fois que l’opération est faite, vous devez absolument suivre les consignes et les soins de votre chirurgien. Il est souhaitable de faire le moins de gestes avec la main opérée. Si vous rencontrez des problèmes pendant cette période, il est absolument nécessaire de contacter votre chirurgien le plus tôt possible.